Tournée des St-Hubert de Mylène et Denis!
Restaurant ouvert Précédent 117/124 Suivant
Toronto
Photo du restaurant et prêt pour la photo suivante
Toronto
1633, The Queensway
M8Z 1T8
416-251-3129
Nom chez St-Hubert.com
Toronto
Date de la visite 2006/04/16
22:18:00
Montant de l'addition 27,48 $
Mylène Denis
Look extérieur 6 7.5
Look intérieur 5 7
Nourriture/service 8.5 9
NOTE FINALE 7.166
Scan de la facture
Image de la facture
Photos
Image du restaurant
Localisation
Localisation sur une carte du restaurant
Résumé de la visite
Texte résumant la visite
Image de la facturePhoto du restaurantPhoto du restaurantPhoto du restaurantPhoto du restaurantPhoto du restaurantPhoto du restaurantPhoto du restaurantPhoto du restaurantPhoto du restaurantPhoto du restaurantPhoto du restaurant
Résumé de la visite:
Finalement nous nous y sommes rendus : le St-Hubert de Toronto. Je regardais cela sur la carte jadis en me demandant bien quand et comment nous le ferions mais finalement c’est fait. Je n’aurais pas cru qu’après s’être levé si tard un dimanche le lendemain de la veille où nous étions allé voir les Canadiens à Montréal que nous aurions parti à Midi pour se rendre si loin, à Toronto manger dans le St-Hubert! Mais finalement c’est fait et nous en sommes bien contents. Le St-Hubert était tellement loin qu’il ne figure même pas sur la carte du petit fascicule du St-Hubert que nous avons en ce moment. La carte arrête pour l’Ontario à Ottawa et Cornwall.
Nous avons roulé toute la journée en prenant peu de pause et finalement nous sommes arrivés à 21h30 alors qu’il fermait à... 22h!!! Tout ferme plus tôt en Ontario je pense! Les gens du restaurant ont été super gentils avez nous même si nous sommes arrivés tard. En fait, on a failli arrivés plus tard et nous avons été chanceux dans notre malchance. Alors que nous étions aux derniers kilomètres à franchir sur l’autoroute 427, le logiciel et l’ordinateur nous ont lâchés!!! Heureusement, nous avions eu le temps de mémoriser un peu l’emplacement du restaurant et surtout du chemin pour s’y rendre. J’ai mal réagi en arrivant près des lieux en accélérant pour devancer un gros camion et je n’ai pas pu tourner à temps pour entrer dans le stationnement en sécurité mais quand même, cela s’est bien passé.
L’apparence extérieure du restaurant est un peu différente de ce qu’on est habitué. La couverture semblait en tôle et on dirait que peinturé en grosses lettres le mot « St-Hubert » est écrit. L’apparence extérieure était simple mais j’ai peu de chose à dire. Mylène sur le coup n’a pas été impressionné par le look et l’a trouvé un peu ridicule mais personnellement moi je n’ai pas grand-chose à dire (encore une fois!).
Pour l’apparence extérieure j’ai trouvé ça bien. La salle à manger m’a semblé bien arrangé pour l’espace qu’ils avaient. C’était un peu drôle parce qu’ils avaient des chaises avec le banc comme vert et d’autre comme orange. Le temps que nous étions là, un monsieur qui semblait être un gérant ou à tout le moins un employé de la place, s’affairait à déménager des chaises d’une table à l’autre pour comme mettre toutes les oranges ensemble puis toutes les vertes ensemble, etc. Parfois il faisait une trentaine de pied avec la même chaise.
Pour le service bien cette fois-ci la serveuse ne semblait pas connaître un mot de français ou à tout le moins elle ne s’est pas risquée. Nous n’avons pas eu droit ni à un « merci » ou bien « au revoir » au de quoi du genre. Mais ce n’est pas grave. Nous étions quand même à Toronto. C’est sûr que pour un restaurant qui ressemble à être un genre de concessions d’une chaîne de restaurants Québécois on aurait pu s’attendre à ce que nous entendions quelques mots en français mais bon... Nous n’avons pas été surpris de cela du tout et nous n’avons pas été vexé le moins du monde. On était à Toronto! C’est loin du Québec là! Comme je l’ai mentionné pour le St-Hubert précédent, les serveuses de l’Ontario que nous avons eues étaient toutes un peu plus âgé que la moyenne de ce que nous avons eu au Québec. Celle que nous avons eue à Toronto était probablement dans la trentaine avancée. Elle ne pettait pas le feu d’un enthousiasme débordant mais elle était quand même diablement efficace. Elle ne parlait pas fort mais parlais bien. Elle ne courait pas mais n’oubliait rien. J’ai même été surpris pour une des rares fois à avoir eu droit à un 2e verre de liqueur qui est venu de nulle part sans que j’aie à le demander. D’habitude je termine mon verre et le met en évidence au bord de la table pour que la serveuse m’en offre un deuxième. Ici, j’ai été un peu dans la lune et je n’y pensais plus. J’ai terminé mon verre et j’ai oublié mon verre au fond de la table. Puis quelques minutes plus tard, surgissant de nulle part, la serveuse est arrivée comme un éclair, m’a déposé un nouveau verre plein et est repartie simplement, du même pas, s’occuper des tables voisines. Franchement, je l’ai trouvé pas mal bonne et efficace.
Restaurant ouvert Précédent 117/124 Suivant
Toronto