Tournée des St-Hubert de Mylène et Denis!
Restaurant ouvert Précédent 074/136 Suivant
Montréal/Lachine
Photo du restaurant et prêt pour la photo suivante
Montréal/Lachine
665, 32e avenue
H8T 3G6
514-637-4417
Nom chez St-Hubert.com
Lachine
Date de la visite 2006/10/08
20:55:00
Montant de l'addition 31,22 $
Mylène Denis
Look extérieur 8.25 8.25
Look intérieur 6.75 7
Nourriture/service 6.5 6.5
NOTE FINALE 7.208
Scan de la facture
Image de la facture
Photos
Image du restaurant
Localisation
Localisation sur une carte du restaurant
Résumé de la visite
Texte résumant la visite
Info chez St-Hubert.com
Info chez St-Hubert.com
Image de la facturePhoto du restaurantPhoto du restaurantPhoto du restaurantPhoto du restaurantPhoto du restaurantPhoto du restaurantPhoto du restaurantPhoto du restaurantPhoto du restaurantPhoto du restaurantPhoto du restaurantPhoto du restaurant
Résumé de la visite:
Après s’être retrouvé devant un restant St-Hubert FERMÉ à Lasalle, nous nous sommes tournés vers l’un des deux les plus proche soit le St-Hubert de Lachine. Ce fut assez pathétique pour se rendre là. Je vous résumé rapidement la soirée. En revenant de Gatineau nous avons mal programmé le logiciel du GPS et nous nous sommes retrouvé à chercher un St-Hubert que nous avions déjà. Et ce, c’est sans compter qu’un moment donnée des travaux nous avait obligé à prendre diverses routes douteuse pour ré-aboutir sur les autoroutes. Puis ensuite quand nous avons trouvé la bonne région pour le St-Hubert de Lasalle nous avons cherché celui-ci durant une bonne quinzaine de minutes avant de se rendre compte que le commerce avait fermé ses portes... Alors inutile de mentionner qu’une fois rendu à un restaurant quasiment une heure plus tard que prévu nous avions très faim.
En partant je vais déduire un gros point pour l’apparence extérieure dû au fait qu’il n’y a pas d’entrée sur la 32ième avenue de son adresse. Tout ce qu’il y a c’est une sortie et j’ai bien failli rentrer par là. Puis avez mes hésitations j’ai nuit au trafic. Il faut entrer par l’une des rues avant ou après le restaurant et ensuite arrivé par son stationnement totalement à l’arrière et pas sur les côté où de quoi du genre. Mais à part ça, le restaurant est très jolie de l’extérieur. C’est vrai qu’il faisait noir mais quand même, j’ai bien aimé sa toiture et ses belles couleurs chaudes. Eux aussi je pense qu’ils aiment bien le montrer car ils éclairaient le toit! C’est rare qu’on voir ça sauf que c’était très joli. Puis à l’extérieur aussi il y avait une belle clôture en fer forgé avec un motif sobre mais bien. Franchement j’ai bien aimé le look.
Pour l’intérieur, voilà de quoi qui était à l’opposé du St-Hubert de Gloucester que nous avions vu la veille par exemple; il y en avait des courbe ici! La salle à manger était très bien divisée et j’ai bien aimé les banquettes et la façon que c’était organisé. Des fois les banquettes ont des bancs dont les dossiers sont si hauts qu’on a l’impression de manger dans une pièce fermée. Ça fait intime sans doute mais moins chaleureux. Ce St-Hubert semble avoir compris cela et je trouve qu’ils ont su faire un juste ajustement pour cela. C’est subdivisé assez clairement pour délimiter les espaces des gens mais pas trop haut pour qu’on se voie tous et chacun. J’ai bien aimé.
Question service je crois que je serai sévère un peu. En fait il y a deux façons de voir les choses : d’une part on peu être méchant et d’autre part on peu lui donner le bénéfice du doute. Sachant que Mylène sera la « gentille », moi je vais être le méchant. Dès le départ on voyait bien que les choses iraient mal. Il manquait un napperon et tout ce qu’il y avait d’ustensile c’était une seule fourchette. La serveuse a donc apporté un napperon, un kit d’ustensile pour moi de même qu’un couteau pour compléter Mylène et tout ça en TROIS voyages. Il n’y avait qu’un menu aussi mais ça je lui ai évité d’aller en chercher car je la trouvais déjà assez essoufflée comme ça. Durant le repas elle est venue nous voir une ou deux fois, c’était bien. Sauf qu’elle s’est mis en petite bonhomme et elle s’est penchée vers Mylène comme pour parler à un enfant de cinq ans et lui demander : « Puis, est-ce que c’est bon? ». Encore une fois on a deux façons de voir ça. Ou bien on peut trouver ça drôle et attachant ou bien on peut trouver ça un peu trop « familier » pour quelqu’un qu’on ne connaît pas. Je suis désolé mais je penche vers ce deuxième état. J’ai pris le dessert pour apporter. Elle nous a remis le sac en disant de faire attention car c’était facile à renverser. Or, Mylène a regardé tout de suite à table ce que cela avait l’air et déjà le gâteau était renversé et pas mal défait... C’est correct. Ce n’est pas grave. Sauf que bon... Encore une fois deux façons de voir les choses : ou bien elle ne le savait pas et nous a prévenu par gentillesse ou bien elle le savait déjà et nous a dit ça pour lorsqu’on s’en rendre compte à la maison on se rappelle qu’elle nous avait dit de faire attention... Je sais que je suis méchant mais bon... C’est douteux. Puis finalement, pour une facture de 31.22$ où j’ai remis deux coupons pour 20$ et 20$ en argent, la dame me dit « C’est complet? ». J’étais un peu intrigué... Bien sûr que c’est complet dans le fond?! Je ne comprenais pas trop car on avait fini de manger, le manteau quasiment sur le dos et la facture était fait alors bien sûr que c’était complet. Or pour elle « C’est complet » ça voulait dire je prend ton 20$ et considère que le 8.78$ qui reste c’est pour le pourboire » et elle est parti avec la facture et l’argent... Ouais... Sans doute que j’aurais pu parler quand j’ai réalisé ce que ça voulait dire mais bon... En bon Québécois qui aime se faire manger la laine sur le dos j’ai rien dit... Je suis parti après la serveuse pour ravoir la facture pour mettre sur notre site et c’est tout... Snif... Snif...
Restaurant ouvert Précédent 074/136 Suivant
Montréal/Lachine