Tournée des St-Hubert de Mylène et Denis!
Restaurant ouvert Précédent 051/140 Suivant
Montréal/Complexe Desjardins
Photo du restaurant et prêt pour la photo suivante
Montréal/Complexe Desjardins
100, rue Ste-Catherine Ouest,
Succ. Desjardins, Local 282,
Niveau 86
H2X 1Z7
514-284-3440
Nom chez St-Hubert.com
Complexe Desjardins
Date de la visite 2007/11/10
16:00:21
Montant de l'addition 43.53 $
Mylène Denis
Look extérieur 8 8.8
Look intérieur 9 9.5
Nourriture/service 8 8
NOTE FINALE 8.55
Scan de la facture
Image de la facture
Photos
Image du restaurant
Localisation
Localisation sur une carte du restaurant
Résumé de la visite
Texte résumant la visite
Info chez St-Hubert.com
Info chez St-Hubert.com
Image de la facturePhoto du restaurantPhoto du restaurantPhoto du restaurantPhoto du restaurantPhoto du restaurantPhoto du restaurantPhoto du restaurantPhoto du restaurantPhoto du restaurantPhoto du restaurantPhoto du restaurantPhoto du restaurant
Résumé de la visite:
Aujourd’hui c’était le grand jour : le DERNIER St-Hubert sur la liste! C’était évidemment celui du Complexe Desjardins à Montréal. Il est situé au coin des rues St-Urbain et Ste-Catherine. Cette fois encore, c’est en métro que nous nous y sommes rendus. J’ai très hâte de mettre en ligne notre tableau des St-Hubert à jour avec les 97 établissements que je crois que ce texte sera trop court. Ha! Ha!
Ce qu’il y a de bien avec St-Hubert c’est qu’il est est accessible depuis le métro sans mettre le nez dehors. C’est mauvais dans le sens qu’on ne peut pas prendre l’air mais ma petite Mylène avait pas mal froid aujourd’hui et elle n’a pas été mécontente de ne pas avoir à sortir le nez dehors! Quoi qu’il en soit, pour le peu de stationnement qu’il semble y avoir à Montréal et le prix exorbitant des stationnements qu’il peut y avoir, je vous conseille aussi de prendre le métro si vous êtes dans le coin pour y aller.
Ça a failli mal commencer pour notre évaluation de ce St-Hubert. Après coup, j’ai mieux compris ce qui s’était passé. C’est qu’en arrivant du métro nous sommes comme arrivés par l’arrière du restaurant si on peut dire et visiblement l’hôtesse n’est pas là sur le coin à vous attendre. On a attendu environ cinq minutes sur le pas de ce qui nous semblait l’entrée des clients. Cela avait du bon sens puisqu’il y avait le petit lutrin traditionnelle avec le plat de bonbon puis une caisse dessus. Sauf que personne ne venait nous voir... Un moment donné une serveuse avec un cabaret nous cri « Allez! Allez! Avancez! ». On avance d’environ vingt-cinq pieds mais personne ne vient nous voir. Là on est comme dans le milieu presque du restaurant à attendre et on passe de chaque côté sans trop s’occuper de nous. On cherche des yeux une pancarte qui nous dirait « Veuillez attendre ici » mais on ne voit rien. Mylène décide qu’il est est temps de s’asseoir. On s’assied donc à une superbe banquette où des napperons et des ustenciles était en se disait que finalement peut-être qu’ici ça fonctionne qu’on s’assied où on veut puis on vient nous voir. Sauf que finalement ce fut long un peu. Puis finalement un gars vient nous voir. Pas sûr s’il est de la maison ou pas puis il nous dit « Bonjour, est-ce que je peux vous aider? ». Hum... Mylène et moi on se regarde l’air perdu. Parmis toutes les formules d’introductions des serveurs celle-là on ne l’avait jamais entendu. Là on bégaie un peu, on cherche quoi dire. Là le gars se ré-essaie en anglais devant notre silence « May I help you? ». Ne-non, ça va... On voudrait manger là, des choses à manger. Là le gars se frotte les mains en disant « D’accord »... Puis un petit silence, le genre de silence presque lorsqu’un médecin hésite à annoncer à la famille que le patient est tombé dans le coma... Donc je dis « Donc là on peut commander à vous? ». Hi! Hi! J’étais pathétique mais crime, ça semblait soudain complexe manger au restaurant! Là le gars nous regarde sérieux et nous dit « Voyez-vous, cette section est fermé. Mais je vais vous amenez là-bas ». Ouf! Enfin! On commence à comprendre le principe! Il nous amène dans une section dans le coin du restaurant avec une belle vue sur un coin de rue super animé et bien éclairé de la lumière du jour. J’ai bien aimé et là enfin je me retrouvais chez nous, chez un St-Hubert pour vrai!
Notre serveuse a été impeccable. Je n’ai rien à redire. Elle s’appelait Ariane et franchement, j’avais l’impression l’avoir déjà vu ailleursmais j’ignore où. Durant presque tout le repas je cherchais mais je n’ai rien trouvé. Elle n’a pas été omniprsente, même qu’elle n’est pas venue nous voir souvent et je n’ai pas eu droit à me faire offrir de remplir ma liqueur mais ce n’est pas grave. J’étais heureux d’être là, pour le dernier St-Hubert et de toute façon le temps qu’elle était présente elle était très cool. En tous cas, elle a racheté un peu l’autre gars qui finalement nous a pris pour des martiens je pense. Sinon je pense que le service pour le restaurant n’aurait pas eu la note de passage!
Dernièrement je prends la poitrine de poulet grillée méditéranéenne. C’est un peu cher mais c’est bon. J’adore le goût de ce poulet avec un peu de fromage fondu dessus.
Pour l’apparence intérieure c’était superbe. J’ai bien aimé. J’ignore la grandeur exacte de ce restaurant mais il n’est pas petit, ça, c’est sûr. Il y a de belles marches avec de belles rampes travaillées. L’atmosphère est très feutrée et j’aime bien. Je vais lui donné un 9.5 tiens! Non mais il y en a vraiment pour tous les goûts! L’été ils ont une terrasse dehors, ils ont de belle table avec de grandes vitrine qui éclaire, il y a des banquettes pour s’isolé où c’est plus sombre et feutré puis finalement, ils ont pratiquement un genre de St-Hubert Express où on peut commander quand on arrive de part l’intérieur, du côté de la Place des Arts. C’est tellement vrai que durant une fraction de seconde nous avons tous les deux pensé qu’il s’agissait d’un St-Hubert Express.
Pour l’apparence extérieure c’était bien. Il est bien annoncé et on ne peut pas le manqué. Il est vraiment situé sur le coin et il est annoncé sur les deux côtés de la rue. J’aime bien le fait qu’il soit situé comme à un genre de deuxième étage avec des vitrines de même. Non mais c’est vrai. D’un côté je me dis que ça doit attirer du monde. Tu passes dans la rue, tu vois le monde à travers la vitre mangé et tu te dis si t’as un petit creux « Hum. Ça me ferait du bien manger là... ». Puis d’un autre côté bien en étant on deuxième étage, les gens qui mangent ne sont pas gêné et n’ont pas l’impression d’être trop observé vu qu’ils sont au-dessus des gens qui passe. C’est moins intimidant...
Bref, ce fut une belle visite pour notre 97e restaurant!
En fait c’était le 98e si on compte celui de Toronto qui serait apparemment fermé maintenant mais bon... On ne pouvait quand même pas aller manger là-bas tous les jours pour le maintenir en vie!
Restaurant ouvert Précédent 051/140 Suivant
Montréal/Complexe Desjardins